LYFtv-ForumParis

Référencer un site internet et partager des infos et communiqués - D.R/ Pour toute utilisation des images, contacter redaction(at)LYFtv.com


Partagez
Aller en bas
PArisenFrance
Admin
Messages : 156
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 54
http://www.parisenfrance.com

Stagiaires: après les pigeons, les dindons ?

le Ven 19 Oct - 12:13
Ce vendredi, les partenaires sociaux se réunissent en vue d'un accord sur les contrats d'avenir (qui s’adressent aux jeunes entre 16 et 25 ans peu qualifiés ou sans qualification). Génération-Précaire a salué cet effort mais rappelle qu'une une jeunesse autonome a besoin d’emplois viables et dûment rémunérés (voir le communiqué : Les emplois d’avenir, sparadrap d’un marché du travail où la rémunération et le CDI ne sont plus la norme)

C'est justement ce que le MEDEF s'apprête à enterrer. Alors que le candidat Hollande avait promis de mieux encadrer les stages lorsque nous l'avions rencontré au printemps 2012, le MEDEF tente de faire passer dans l'accord global des dispositions indigentes sur les stages.
Après la diversion de la "charte des stages", après avoir traîné des pieds pour accepter une gratification obligatoire, le MEDEF propose... un livret d'accueil !

Alors que plus d'1,5 million de stages ont lieu chaque année en dehors du droit du travail, qu'un jeune sur 4 est au chômage, que des centaines de milliers d'étudiants cumulent des mois de travail mal payé et qui n'ouvrent droit à aucune protection sociale, que de plus en plus de stages remplacent de vrais emplois.

Le Ministère du Travail a beau jeu de se cacher derrière le dialogue social. Dans la bataille qui s'annonce pour durcir le recours aux contrats précaires (CDD et interim), pour Vincent c'est clair, "les pigeons" ont réussi à rendre populaire un mouvement de fronde devant l'impôt, mais avec cet accord, ce sont les stagiaires et les jeunes diplômés qui seront les dindons de la farce: il faut vraiment être déconnecté du vrai monde du travail pour ne pas comprendre que si on alourdit la possibilité d'embaucher en interim ou CDD, les entreprises se tourneront encore plus vers les stages abusifs".

Mais peut être que tout ira mieux une fois que les services du Premier ministre auront recruté la perle rare, le/la stagiaire qui sera chargé-e de "l'élaboration et du pilotage du programme interministériel de transformation du service d'information de l'Etat". En stage, s'il vous plaît, l'alternance offre certes des débouchés et des droits, mais c'est plus cher et plus compliqué.

Et ainsi Ayrault et Sapin pourront-ils peut-être exprimer leur bonheur et leur gratitude, comme ce patron de supermarché Kiabi qui tourne à 10 stagiaires non-rémunérés par magasin et qui disait récemment sur France 2 "c'est un bien être, c'est que du bonheur d'avoir ces gens-là, pour qu'on puisse travailler dans le meilleur des mondes" (vidéo ici, à la 2ème minute : http://www.dailymotion.com/video/xtswb8_jt-france-2-stage-non-remunere_news ).

Retrouvez une autre belle offre de stage chez Kiabi ici http://www.kapstages.com/fiche/offre/10068 ou encore ce réceptionniste trilingue stagiaire au Fouquets Barriere : http://www.stage.fr/offre-de-stage/lucien-barriere-stagiaire-receptionniste-h-f_301366.aspx#ancrecontenu

Génération-Précaire appelle les partenaires sociaux à rejeter la copie proposée par le MEDEF. Les stagiaires et jeunes diplômés au chômage n'ont pas besoin de mesures non-contraignantes et cosmétiques de type livret d'accueil ou charte, mais de droit du travail et d'accès à la protection sociale. Car comme le souligne Clémence : "le stage est toujours moins cher, moins rentable, moins contraignant, et en temps de crise il est facile d'y mettre un chômeur peu qualifié ou un jeune diplômé en mal d'insertion".
Un stagiaire en plus c'est un salarié en moins, y compris en emploi peu qualifié. Nous étions passés au début de la crise chez Darty, ceux qui nous y avaient signalé le "nid de stagiaires vendeurs" étaient-ils des syndicalistes mal pensants ? Nenni, il s'agissait des jeunes en interne, peu qualifiés, qui se faisaient licencier car trop chers en comparaison à cette main d'oeuvre gratuite, éternellement disponible, et qualifiée, et qui ne rentre toujours pas dans le domaine de contrôle de l'inspection du travail, laquelle ne se soucie que de ceux qui sont soumis au droit du travail !

Génération-Précaire demande que soit mis en place un taux plafond de stagiaires par entreprise, l'inscription des stagiaires au registre unique du personnel, la prise en compte des trimestres de stage dans le calcul des annuités, et plus généralement un rapprochement avec le statut protecteur de l'apprentissage.


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

Vous êtes le

ème
visiteur

Nous écrire

fleche+haut

fleche+haut